WrestleMania 27 - Hall Of Fame: Shawn Michaels

 

 

Taille 1,86m   Poids 102kg   De San Antonio, Texas   Prise spéciale Sweet Chin Music   Carrière 1987 - 2010

Palmarès WWE Champion, World Heavyweight Champion, World Tag Team Champion, Intercontinental Champion, European Champion, WWE Tag Team Champion

 

 

Dans un univers où pseudonymes et surnoms s'adoptent et se jettent comme des chewing-gums, on peut dire que Shawn Michaels n'a pas volé ceux qu'on lui a attributés: "The Showstopper", "The Headliner", "The Main Event", "The Icon" ou encore "Mr. Wrestlemania".

 

Shawn Michaels, associé à son partenaire, Marty Janetty, fait ses débuts à la WWE en 1987. Le tandem de haute voltige, baptisé les Midnight Rockers, compte bien s'emparer de la scène de la WWE. Or, la WWE ne partage pas exactement leur enthousiasme et les éjecte au bout de deux semaines... Michaels et Janetty ne se découragent pas pour autant et, dès l'année suivante, la WWE leur redonne une chance. Cette fois, le vent tourne en leur faveur. Raccourcissant leur nom de scène en abandonnant le "Midnight", les Rockers font sensation à la WWE, prouvant bien qu'ils sont de vrais pros.

 

 

Le casse du Barber Shop

 

En 1992, pas de doute pour Michaels, Jannetty est devenu un boulet. Alors, sans plus de scrupules, il met fin à leur union dans une des scènes les plus mémorables de l'histoire de la WWE. Invités au barber Shop de Brutus Beefcake, Michaels fait tout bonnement passer Jannetty à travers la vitrine ! Ce coup fourré scelle la séparation du populaire duo et marque le début de la carrière solo de Michaels.

 

Michaels, nombriliste comme pas deux, adopte le surnom "The Hearbreak Kid" (le bourreau des coeurs). Accompagné de Sensational Sherri qui le caresse dans le sens du poil, HBK crève littéralement la scène en remportant son premier titre de la WWE, l'Intercontinental Championship, face à British Bulldog en octobre 1992. Cette victoire marque le premier des trois Intercontinental Championship empochés par Michaels. HBK participe également aux plus physiques et périlleuses rencontrents de la WWE ; on se souvient notamment de son Ladder Match contre Razor Ramon à WrestleMania X. Au fil du temps, le doute n'est plus permis : Shawn est une vraie vedette.

 

=

 

Un rêve de gosse exaucé

 

En janvier 1996, il remporte pour la seconde fois consécutive le Royal Rumble, face à Diesel. Cette victoire propule alors HBK au match principal de WrestleMania, lui offrant une chance d'exaucer son rêve d'enfance : décrocher le WWE Championship. A WrestleMania XII, il affronte donc Bret "Hit Man" Hart dans un Iron Man Match de 60 minutes qui nécessite même des prolongations pour déclarer un vainqueur. Grâce à son fameux Sweet Chin Music, c'est Michaels qui finit par empocher le titre.

 

 

En 1997, Michaels s'unit à son ami de longue date, Triple H, pour former la faction la plus controversée et certainement la plus mythique de l'histoire de la WWE : la D-Generation X. Ensemble, HBK et Triple H crachent littéralement à la figure des autorités et leur popularité phénoménale donne des idées à toutes les futures factions. Le sulfureux tandem remporte le European Championship, grâce auquel HBK devient le premier Grand Slam Champion de l'histoire de la WWE (il détenait les Championships de la WWE, Intercontinental, World Tag Team et European). Toutefois, c'est sa victoire très polémique sur Bret Hart pour le WWE Championship aux Survivor Series 1997 que le public retiendra. Hart pris en embuscade, l'arbitre sonne la fin du match, alors que le "Hit Man" ne s'est jamais avoué vaincu. Cet épisode, appelé "l'Incident de Montréal" (Montreal Screwjob) , reste l'un des événements les plus marquants de la WWE

 

 

La retraite ? Pas du tout, une cure de jeunesse !

 

Des blessures au dos contraignent Michaels à prendre une retraite anticipée en 1998. Changement de cap radical : il travaille son côté spirituel, histoire de surmonter ses propres démons. Il profite également de cette pause pour prendre soin de son pauvre dos, bien maltraité par la compétition. Et en 2002, HBK, maintenant totalement remis, a soudain des envies de ring.

 

Dès son retour, Michaels se retrouve dans une féroce rivalité avec son ancien ami, Triple H. En tout cas, il ne perd rien de sa splendeur, car il met une bonne raclée à "The Game" lors du SummerSlam 2002. Quelques mois plus tard, Michaels achève une bonne fois pour toutes Triple H dans un Elimination Chamber Match impitoyable, à l'issue duquel HBK empoche le World Heavyweight Championship.

 

Les années suivantes, Michaels, en forme exceptionnelle, n'a aucun mal à recréer la magie de ses premiers matchs. Il rejoint, entre autres, son ami Triple H, reformant du même coup la DX pour l'aider dans sa rivalité face à la Legacy, et remportant les World Tag Team Championship et WWE Tag Team Championship. Fidèle à lui-même, HBK se retrouve dans les plus grands matchs de la WWE. Il a remporté 10 fois le PWI Match of the Year Award décerné par le magazine Pro Wrestling Illustrated, récompensant le meilleur match de l'année. On se souvient notamment de sa rencontre avec Ric Flair à WrestleMania XXIV qu'il a conduit à la retraite forcée, ainsi que de ses deux matchs mémorables face à Undertaker lors de Wrestlemania XXV et Wrestlemania XXVI ; dans ce dernier match, les deux plus grandes vedettes de Wrestlemania se sont affrontées dans un Career vs Streak Match. Si HBK gagnait, il interrompait la série de victoires d'Undertaker à Wrestlemania ; s'il perdait, il devait mettre un terme à sa carrière. Après avoir tenté et résisté aux plus terribles prises du Penom, Michaels s'incline finalement, mettant fin à 25 années de l'une des plus incroyables carrières de l'histoire du catch. Nous le reverons très bientôt mais cette fois ce sera pour le Hall of Fame.

 



27/03/2011
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2573 autres membres